Vaccination : Un pédiatre suspendu à Tours

PARTAGER SUR

A Tours, un pédiatre a été suspendu par l’Agence Régionale de Santé (ARS) après qu’un de ses patients de 9 ans ait été atteint de tétanos. Selon l’ARS, le médecin aurait fourni une fausse déclaration de vaccination pour cet enfant.

L’enfant de 9 ans a déclaré la maladie au mois de juillet, son cas nécessitant une hospitalisation de deux mois. Pourtant, selon son carnet de santé, il était vacciné contre le tétanos. Ce n’est cependant pas l’avis des experts de l’ARS qui, dans un communiqué, indiquent que « les investigations réalisées, analysées et validées par des experts nationaux, ont confirmé que cet enfant n’était pas vacciné contre le tétanos, contrairement à ce qui était indiqué sur son carnet de vaccination par le pédiatre qui le suivait ».

Le pédiatre a donc été suspendu par l’ARS pour fausse déclaration. En parallèle, une enquête judiciaire a été ouverte pour savoir s’il s’agit d’un défaut de vaccination ou d’une déclaration de la maladie à la suite d’une anomalie physiologique annulant les effets du vaccin. Selon les experts médicaux consultés, la seconde option est peu probable.

La vaccination contre le tétanos étant obligatoire le pédiatre risque des sanctions pénales en plus des sanctions disciplinaires de l’Ordre des Médecins qui vont de 15 jours à 6 mois d’interdiction d’exercer.