Un robot qui accompagne les enfants diabétiques

PARTAGER SUR

Charlie est un robot qui pourrait bien devenir le meilleur ami des enfants malades. Rigolo et protecteur, celui-ci accompagne les enfants diabétiques, afin de leur apprendre à gérer leur maladie au quotidien.

Fruit de la collaboration scientifique, Charlie est le nouveau robot qui assiste les enfants diabétiques. Pensé et conçu par des ingénieurs européens (Pays Bas – Allemagne – Italie – Royaume Uni), ce dernier a pour mission de guider l’enfant atteint d’un diabète de type 1 afin que celui-ci apprenne à gérer calmement son quotidien.

Expliquer comment mesurer son taux de glucose dans le sang et comment compter les glucides présents dans tel ou tel aliment se révèle souvent plus efficace lorsque l’on passe par une activité ludique. Charlie, « l’assistant personnel pour un mode de vie sain », propose donc aux enfants âgés de 7 à 14 ans d’apprendre en jouant et en rigolant, grâce à de nombreuses questions et des tests pratiques personnalisés.

Gérer son diabète lorsqu’on est enfant, une tâche qui s’avère difficile

Les 18 000 enfants et adolescents en France, qui vivent avec du diabète passent leur journée à être attentifs. En effet, ces derniers doivent réussir à gérer leur taux de sucre, contrôler les injections d’insuline et connaitre en plus les effets de l’effort physique comme ceux de l’alimentation. Gert Jan Van der Burg, pédiatre à l’hôpital Gelderse Vallei à Ede (Pays-Bas), déclarait il y a quelques jours à l’AFP : « Un enfant malade et sa famille pensent au diabète toutes les dix ou quinze minutes ».

Le diabète est une pathologie contraignante, pour l’enfant comme pour son entourage. Il est donc intéressant de faire en sorte que l’accompagnement, parfois douloureux et difficile, soit ludique et pédagogique. Malade, l’enfant peut s’amuser avec Charlie, comme lui faire part de ses sentiments. Charlie n’est plus un simple objet connecté, il devient également un confident toujours à l’écoute qui répond par « vrai ou faux » aux enfants qui posent des questions. En fonction des déclarations exprimées par l’enfant, le robot intelligent établi un profil type qui lui permet de proposer un accompagnement personnalisé pour chaque patient.