Quel sport pour mon enfant?

PARTAGER SUR
© DR

Après la reprise des cours, le mois de septembre vous réserve d’autres réjouissances. La course aux inscriptions sportives et culturelles de vos enfants. Quelques conseils pour vous aider à faire votre choix entre tous les sports qui pourraient les tenter en évitant de papillonner.

Si l’activité physique est indispensable au bon développement de vos enfants, il importe de tenir compte de leurs goûts, de leur âge et de prendre en considération leurs capacités physique avant de les engager dans la pratique d’un sport.

De nombreuses études ont mis en évidence qu’un enfant doit pratiquer un minimum d’une heure d’activité physique dans sa journée. Donc gare aux « geek » en herbes et autres abonné(e)s aux longues plages horaires devant la télévision. Il arrive parfois que l’inscription dans une association sportive devienne un tour de force. Certes ils font déjà du sport à l’école, mais si ils y mettent le même entrain qu’ils manifestent pour vider le lave-vaisselle, on peut imaginer facilement que cette activité physique est loin d’être suffisante.

Forcer ou ne pas forcer la pratique du sport?

Bien que le besoin de faire pratiquer un sport à votre enfant puisse être impératif, il est difficile de l’amener au sport par la contrainte. Il est préférable de faire assaut de motivation.

Il est important de proposer à l’enfant une activité qui lui plaît. Le forcer à faire une activité qui ne lui convient pas ne serait que contre-productif : Forcer par exemple un enfant en surpoids à jouer au foot, serait lui faire courir le risque d’être l’objet de brimades de la part des autres, mais aussi de la part de l’entraîneur qui va le mettre sur la touche. Parfois, un sport individuel peut mieux convenir, pas besoin de se lancer dans la compétition. L’idéal est de faire des essais pendant les vacances, de s’inscrire à des stages ou à des journées découvertes pour essayer.

Le plus important est d’abord que votre enfant se fasse plaisir. Alors, s’il fait vraiment de la résistance, proposez-lui d’essayer 3 ou 4 pratiques sportives avec l’obligation, en dernière extrémité, de choisir celle qu’il veut parmi celles qu’il aura testé.

Enfin, vos encouragements sont nécessaires pour passer le cap de la tentation d’abandonner qui survient très souvent après quelques semaines.

L’importance de persévérer dans la pratique d’un sport

Si la palette de choix est très large en matière d’activités sportives, il importe aussi de ne pas céder à la tentation du zapping.

Au-delà du coût financier de l’opération, il importe d’insister un peu, car nous sommes dans une société du zapping où l’on fait un peu de tout et puis finalement rien au final. Si un enfant rechigne à continuer son activité, il faut essayer de savoir pourquoi. Et faire la distinction entre la paresse et un malaise plus profond. Suivre l’enfant dans sa pratique, l’y encourager, s’y impliquer même parfois sont un des plus sûrs moyens de l’aider à s’y tenir.

Sport d’eau, sport de raquettes, sport d’armes, …

Voici un panorama des sports qui plairont à votre enfant :

  • Les sports collectifs pour enfant

  • Les sports d'eaux pour enfant

  • Les sports de combat pour enfant

  • Les sports de raquettes pour enfant

  • Les sports d'armes pour enfant

  • Les sports de roues pour enfant