Moins de pression sans les notes

PARTAGER SUR
© DR

Le CNRS a mené une enquête auprès de 1600 élèves concernant la disparition des notes. Selon cette étude, les élèves ont plus confiance en eux lorsque l’on évalue leurs compétences plutôt que lorsqu’ils sont notés.

Pour l’étude réalisée dans l’académie Orléans-Tour entre 2014 et 2015, les notes ont été supprimées dans trois matières : l’histoire-géographie, le français et les mathématiques. Elles ont été remplacées par une évaluation des compétences via les mentions « non maîtrisé », « partiellement maîtrisé », « maîtrisé » et « très bien maîtrisé ».

Les professeurs ont alors observé que les élèves étaient de moins en moins préoccupés par leur place les uns par rapport aux autres et avaient plus confiance en eux. C’est en mathématiques que les observations ont été les plus spectaculaires.

De plus, tous les élèves, quel que soit leur niveau, ont progressé. Les chercheurs ont également noté un écart moins important entre les notes des élèves favorisés et défavorisés, par deux par rapport aux classes où les notes avaient été maintenues.
Ces résultats sont encourageants, toutefois, la disparition des notes n’est pas prévue à l’ordre du jour pour la rentrée 2016.