Mardi gras : recette de bugnes à la lyonnaise

PARTAGER SUR

Après les crêpes de la chandeleur, le mardi gras est l’occasion de tester les douceurs de nos régions côté beignets… les bugnes régalent les petits lyonnais depuis des générations… la cuisine côté gones!Si le mardi gras est gras, c’est que le mercredi et les jours qui suivent doivent être maigres. Petit rappel pour ceux dont la gourmandise n’a point besoin d’alibi, mardi gras annonce le carême et la pénitence. Un chemin de repentence que les chrétiens empruntent jusqu’à Pâques.

Dans chaque région de France, ce mardi gras est donc l’occasion de faire la fête (le carnaval) et de faire bombance, notamment autour de beignets gras et sucrés.

A Lyon, il s’agit de bugnes, qu’on accompagne de sucre glace.

Les bugnes : à consommer sans modération

Ingrédients : pour 6 personnes
300g de farine
50 g de beurre
50 g de sucre en semoule
une pincée de sel
2 oeufs
Rhum ou eau de vie de fruit pour aromatiser (prune, mirabelle ou framboise!)Préparation :
Battre les oeufs en omelette et mélanger pour faire une pâte avec la farine, le beurre, le sel et le rhum.

Pétrir longuement la pâte, la mettre en boule et la laisser reposer 2 bonnes heures.

Fariner un plan de travail et, avec un rouleau à pâtisserie, abaisser la pâte sur 5 mm d’épaisseur.

Avec une roulette à crans (ou un couteau par défaut), couper des bandes de 10 cm de long environ sur 4 de large.

Faire une fente au milieu de la bandelette de pâte de 5 cm afin de pouvoir y glisser une extrêmité de la bande et de faire une sorte de noeud.

Faire chauffer l’huile de friture et y plonger les noeuds une fois réalisés. Les retourner à mi cuisson si la friture n’est pas réalisée dans une friteuse.

Egoutter les bugnes sur du papier absorbant et les soupoudrer avec un mélange sucre glace – sucre vanillé.

Servir avec un vin liquoreux ou moelleux, thé, café ou chocolat.

Les bugnes peuvent se conserver 2 à 3 jours à l’air ambiant.