Les maladies du foie en constante augmentation chez les enfants

PARTAGER SUR

Selon les spécialistes du foie, réunis à l’Institut Pasteur de Paris début juillet, 3 à 11% des enfants sont touchés par des pré-cirrhoses du foie.

De plus en plus exposés à la “mal bouffe”, aux aliments sucrés et riches en matières grasses, les enfants commencent à développer des maladies sérieuses au niveau du foie. Généralement déclarée chez les personnes alcooliques, la pré-cirrhose du foie avec lésions cellulaires, explose chez les jeunes. En effet, réunis au Congrès par la Société Française d’Hépatologie, les 250 spécialistes français et américains ont déclaré que 3 à 11% des enfants dans les pays occidentaux sont aujourd’hui atteints de cette maladie.

Les enfants confrontés aux dangers de la « mal bouffe »

Dans une récente étude menée par l’Unité Européenne de Gastroentérologie, les chercheurs révèlent qu’un tiers des 6-9 ans sont en situation de surpoids en Europe. Des chiffres alarmants et très inquiétants qui sont perpétuellement en hausse et qui pourraient passer la barre des 70 millions d’enfants d’ici 2025.

Cette terrible situation pose des questions en Obses boy check heart by stethoscopematière de santé publique. En effet, les différents spécialistes interrogés avouent recevoir de plus en plus d’enfants qui déclarent, très jeunes, une stéatohépatite non alcoolique. Cette maladie du foie, qui découle évidemment d’une mauvaise alimentation, riche en sucre et en matières grasses saturées, peut se révéler dangereuse pour la santé des enfants puisqu’elle peut déboucher sur une cirrhose du foie et/ou un cancer. La cirrhose est une maladie du foie très sérieuse, qui une fois installée ne peut régresser. Stable ou en évolution, elle endommage petit à petit l’organe qui ne peut plus remplir ses fonctions premières, c’est-à-dire filtrer le sang et sécréter la bile.

En définitive, parallèlement aux nombreuses campagnes de sensibilisation qui encouragent petits et grands à adopter une alimentation saine et équilibrée, le professeur Lawrence Serfaty, organisateur du Congrès, déclare “qu’une meilleure compréhension des facteurs de risque et des mécanismes de l’atteinte du foie devrait permettre d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Parallèlement, il est urgent de renforcer l’information et la prévention des risques de stéatose métabolique auprès des enfants et de leurs parents.”