Les ados ne dorment plus !

PARTAGER SUR

Le réseau Morphée, spécialiste de la prise en charge des troubles du sommeil, rend public les résultats d’une étude sur le sommeil des collégiens à l’occasion de la 15ème Journée du Sommeil qui se tiendra le 27 mars. Elle met principalement en évidence l’impact négatif des nouvelles technologies sur la qualité du sommeil des adolescents.

L’enquête a été réalisée auprès de quatre collèges de la région parisienne, regroupant 776 jeunes de la 6ème à la 3ème. En analysant les chiffres de l’étude, on remarque que les nouvelles technologies ont un impact très négatif sur l’endormissement.

En effet, ordinateurs, tablettes et smartphones souvent utilisés avant le coucher émettent une forte luminosité qui a le même effet que la lumière du jour sur la rétine. Cela trompe le cerveau qui ne met pas en place les processus d’endormissement, plus on passe de temps devant un écran et plus les signaux du sommeil arrivent tard.

Rendez-vous nocturnes avec un smartphone

35% des adolescents interrogés passent plus d’une heure devant un écran après le dîner, et près de 15% plus de deux heures. De plus, 15% des jeunes envoient des SMS, et 11% se connectent aux réseaux sociaux en milieu de nuit, plus inquiétant, 6% d’entre eux se réveillent pour jouer à des jeux en ligne.

Des connexions nocturnes qui ne sont pas le fruit du hasard car presque 11% des ados programment des rendez-vous la nuit pour communiquer avec leurs amis. Selon le réseau Morphée, « Cela signifie que nos jeunes n’ont pas conscience que, pour bien dormir, il faut s’isoler, se mettre en position « off », afin de se protéger des sollicitations et des stimulations de la vie diurne. »

Pour bien dormir, déconnectez-vous !

Se déconnecter totalement est pourtant le seul moyen d’avoir un sommeil réparateur, permettant la récupération de l’organisme. Conséquences pour les ados : près de 30% des collégiens interrogés estiment qu’il est extrêmement difficile de se lever le matin en période scolaire. Le manque de sommeil oblige également 23% des jeunes à lutter contre l’endormissement en cours les mettant dans de très mauvaises conditions d’apprentissage.

Pour inverser la tendance, le réseau Morphée lance une campagne de sensibilisation spécifique au sommeil des jeunes lors de la 15ème Journée du Sommeil le 27 mars 2015. Une application et des films de prévention seront diffusés dès le mois d’avril.

A lire aussi sur Côté Famille

Mon ado est tout le temps fatigué

Apprendre à s’endormir pour dormir plus longtemps !

Télévision et enfant : quel impact sur le développement ?

Le temps passé devant la télé diminue le temps de sommeil des enfants

Troubles du sommeil et réveils nocturnes