Le tiers payant accessible aux femmes enceintes et aux malades chroniques

PARTAGER SUR

Le 1er juillet dernier, les femmes enceintes et les personnes atteintes d’une affection de longue durée (ALD), ont obtenu le droit de bénéficier du tiers payant (dispense des frais de consultation).

L’accès au tiers payant se démocratise de plus en plus en France. Grâce à la loi de modernisation du système de santé, le gouvernement espère généraliser, de manière progressive, l’utilisation du tiers payant à l’ensemble de la population et ce d’ici fin 2017.

«Trop de nos concitoyens renoncent encore à se soigner faute de pouvoir avancer l’argent : au nom de l’égal accès de tous à la santé, nous abattons aujourd’hui cette barrière financière pour les patients qui ont le plus besoin de soins et qui doivent faire face à des dépenses de santé plus élevées que la moyenne» déclare la Ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Au-delà de soulager les patients, le tiers payant vise également à soulager les professionnels de santé, qui ne sont plus obligés de solliciter à chaque fois les différentes complémentaires pour les prises en charge.

Vous pouvez consulter le dossier complet sur Je Suis Enceinte