Le sucre, trop présent dans les aliments

PARTAGER SUR

Deux associations françaises publient ce mardi leur étude “192 produits analysés. Sucres cachés. L’overdose !”. Alors que la teneur en sucre est en perpétuelle augmentation dans les produits alimentaires transformés, la Fédération française des diabétiques et l’Institut national de la consommation, alertent les consommateurs sur les dangers d’une consommation trop sucrée.

Les risques d’une alimentation trop riche sont bien connus des français. Les publicités “mangez cinq fruits et légumes par jour”, “mangez bougez” et les nombreuses études menées sur les dangers d’une alimentation trop grasse ou trop sucrée, réveillent les consciences et changent les habitudes de consommation.

La semaine dernière, une étude menée par l’UEG révélait qu’en 2016 un enfant sur trois en Europe était en situation de surpoids. Les chiffres progressent rapidement, d’année en année, les professionnels alertent donc les pouvoirs publics ainsi que les parents qui doivent faire attention à l’alimentation proposée aux enfants.

Malheureusement, si les consommateurs font attention à la composition affichée des produits achetés, ils ne sont cependant pas à l’abri de se faire berner par une information cachée. En effet, selon une récente étude réalisée par la FFD et l’INC, la teneur en sucre des aliments est de plus en plus conséquente. Dangereuse pour la santé, celle-ci est néanmoins très souvent cachée aux consommateurs à l’aide de différentes parades comme l’utilisation de noms scientifiques sur les étiquettes. Les grands groupes industriels n’évoquent plus le “sucre” dans leur composition, mais ils parlent de dextrose, de maltose, ou de sirop de glucose-fructose …

En définitive, en pensant faire attention à leur alimentation, les consommateurs consomment toujours autant de sucre. Selon la FFD et l’INC, les Français ingurgitent en moyenne 100 grammes de sucre par jour alors que l’OMS n’en préconise pas plus de 50g pour un adulte. Les résultats sont donc déplorables et alarmants, les deux associations parlent même “d’un problème de santé publique”.

Les dangers d’une alimentation trop sucrée

“Le sucre est un élément déterminant dans la gestion du diabète (…). Pourquoi rajouter des sucres dans les produits qui n’en ont pas besoin ? « questionne la Fédération française des diabétiques. En effet, les aliments trop sucrés peuvent être dangereux pour la santé, notamment en cas de consommation excessive. Aujourd’hui, en ne sachant pas que les nectars de fruits sont autant sucrés que les sodas, un grand nombre de consommateurs prend des risques sans le savoir.

Le sucre n’est pas un ingrédient anodin. En effet, il est important de savoir qu’une fois measures weightingéré, il augmente le taux de glycémie (taux de sucre dans le sang) et cela peut :

-favoriser la prise de poids (surcharge pondérale ou obésité;

-provoquer des risques cardio-vasculaires;

-conduire à des cirrhoses hépatiques;

-engendrer du diabète …

Les risques sont donc nombreux, ce qui oblige les deux associations à lancer un appel d’urgence aux industriels et aux pouvoirs publics afin de contrôler plus souvent la quantité de sucre présente dans les aliments.