La refonte du carnet de santé

PARTAGER SUR

Le Haut Conseil de la Santé Publique propose des recommandations afin d’améliorer le carnet de santé traditionnel des enfants et adolescents.

Qui n’a jamais oublié son carnet de santé pour un rendez-vous chez le médecin ? Qui n’a jamais posé des questions afin de comprendre les courbes de poids ? … Personne ne peut le nier, le carnet de santé n’a pas la cote !

Les parents ne s’en préoccupent pas, les enfants n’y comprennent rien et même les professionnels semblent s’en détacher. Finalement, le carnet de santé reste souvent dans un meuble à la maison. Il est rose ou bleu, il contient plein de petits papiers accumulés, gardés par les parents, et passé l’âge de bébé, il perd de son utilité.

Des courbes pour le poids, un suivi médical, un suivi vaccination, des conseils utiles, … si le carnet de santé est pourtant bien rempli, cela ne semble pas convaincre petits et grands pour autant.

Des améliorations pour le carnet de santé

Lundi 18 juillet, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a publié dans un avis, une liste détaillée des recommandations afin de moderniser le carnet de santé des enfants et adolescents. Cet outil de communication entre parents et professionnels doit retrouver sa place d’autre fois. « Les familles ne s’approprient pas de manière suffisante ce document », estime l’HCSP.

1)Les âges clés des examens de santé 

Grâce à la Société Française de Pédiatrie, au Collège de Médecine Générale, à l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire et aux Professionnels des Services de Protection Maternelle et Infantile, HCSP a présenté une nouvelle grille d’âges clés, approuvée par les professionnels de l’enfance.

Dans son rapport, le Haut Conseil de la Santé Publique revient également sur la nécessité de remplacer le terme « examen obligatoire » par « examen systématiquement proposé », c’est-à-dire pris en charge. En effet, jusqu’à un certain âge, les examens ne relèvent pas d’un véritable choix individuel.

Enfin, pour revenir sur les principes de consultation, le HCSP insiste sur :

-l’examen avant la sortie de la maternité;

-l’examen au cours de la deuxième semaine;

-des consultations mensuelles jusqu’à l’âge de six mois;

-à partir de 2 ans, les consultations sont annuelles.