La 3D déconseillée aux enfants

PARTAGER SUR

Alors que la 3D se développe de plus en plus dans notre société, l’Agence Nationale de sécurité sanitaire fait un point sur les dangers liés à l’usage de cette nouvelle technologie chez l’enfant.

Technologie mise au point afin de créer de nouvelles sensations chez les spectateurs, il semblerait que la 3D ne soit pas adaptée à tous les publics.

L’Agence Nationale de sécurité sanitaire Alimentation, Environnement et Travail (ANSES) a récemment publié son avis concernant l’utilisation de la 3D par et pour les enfants et le moins que l’on puisse dire c’est que ce dernier est bien tranché. En effet, si la 3D ne semble pas adaptée aux jeunes enfants, l’ANSES insiste surtout sur les risques encourus par ces derniers.

De nombreux enfants se plaignent de maux de tête, de fatigue visuelle et de douleurs au niveau du dos après avoir regardé un film ou des images en 3D. Ces symptômes, qui peuvent déboucher sur d’importantes séquelles chez les jeunes, ne doivent pas être pris à la légère par les parents. En effet, si les adultes peuvent eux aussi souffrir d’une gêne visuelle occasionnelle après avoir été exposés à la 3D, il faut bien garder à l’esprit que les séquelles temporaires chez les grands se transforment en séquelles définitives chez les petits. Contrairement à l’adulte, le système visuel de l’enfant est encore en développement, cela signifie que s’il force trop sur ses yeux pour adapter sa vue aux images virtuelles, cela risque de créer chez lui une fatigue visuelle qui peut par la suite endommager sa rétine ou son cristallin.

Quelques conseils pour les moins de 13 ans

L’ANSES interdit l’utilisation de la 3D chez les enfants de moins de 6 ans et encadre celle concernant les enfants de moins de 13 ans. Dans son rapport, elle donne donc plusieurs conseils aux parents qui doivent surveiller attentivement l’utilisation de cette nouvelle technologie par leurs petits bouts de chou.

– pour commencer on limite le temps d’utilisation des enfants. En effet, un enfant entre 6 et 13 ans ne doit pas passer sa vie devant un écran, encore moins devant de la 3D;

– ensuite on fait attention à choisir la bonne distance entre le siège et l’écran. Il ne faut être, ni trop près, ni trop éloigné;

– pour les 3D stéréoscopiques (les plus utilisées) il est important d’utiliser des lunettes adaptées;

– enfin, il est fortement recommandé pour les enfants qui ont besoin d’une correction, de garder ses lunettes de vue ou ses lentilles lorsque l’on regarde un film en 3D !