L’accouchement à domicile : « criminel » ?

PARTAGER SUR

Dans une interview, le Dr Robert Sabbah, président de l’Association des gynécologues-obstétriciens du Québec, a déclaré qu’accoucher à la maison était « criminel, négligent et dangereux ». Une association défendant l’accouchement naturel réclame qu’il soit sanctionné.

Alors qu’on vous parlait récemment d’une mère canadienne qui avait accouché, seule chez elle, face aux internautes (voir l’article ici)… C’est aujourd’hui au tour d’une organisation défendant l’accouchement à domicile de faire parler d’elle.

Des accouchements « inacceptables même s’ils sont légaux »

Revue « Enfants Québec ». Interviewé en qualité de président de l’Association des gynécologues-obstétriciens du Québec, le Dr Robert Sabbah a déclaré que l’accouchement à domicile était criminel. Le groupe MAMAN (Mouvement pour l’autonomie dans la maternité et pour l’accouchement naturel) n’a pas apprécié…

Depuis 1997, cette organisation milite pour l’accouchement naturel et pour la reconnaissance du travail des sages femmes. Sa présidente a déposé une plainte contre le Dr Sabbah auprès du collège des médecins. Pour elle, « Ces propos constituent un manque total de professionnalisme et de respect envers les femmes. » Elle ajoute également qu’ils vont « à l’encontre des données scientifiques actuelles ».

L’Europe en tête

Selon l’organisation MAMAN, l’Europe se place comme modèle dans la reconnaissance des sages-femmes : Pour sa présidente, contrairement au Québec, en Europe les obstétriciens seraient plus ouverts dans ce domaine.