Harcèlement à l’école : de nouvelles mesures phares

PARTAGER SUR

La ministre de l’Éducation Nationale, Najat Vallaud-Belkacem a fait une série d’annonces visant à lutter contre le harcèlement à l’école. En effet, près de 700 000 élèves en seraient victimes en France.

Aujourd’hui, près de 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire et un sur cinq n’ose pas en parler. C’est pour casser cette loi du silence que la ministre Najat Vallaud-Belkacem a souhaité mettre en place de nouvelles mesures contre le harcèlement.

Dans un premier temps, des formations seront organisées à destination du personnel éducatif afin d’apprendre à repérer et gérer les situations de harcèlement entre les élèves. Le numéro vert existant (0808.807.010) sera simplifié dans les prochains mois afin de faciliter son utilisation par les enfants et leurs familles.

Une carte interactive sera mise en ligne par le ministère afin de connaître les ressources accessibles contre le harcèlement (maison des adolescents, accompagnement psychologique…) dans chaque région. De cette façon, la prise en charge des familles sera renforcée.

Enfin, la ministre souhaite, dès la rentrée 2015, la mise en place d’une journée consacrée au harcèlement scolaire pour briser le silence, en partenariat avec les médias.

Le harcèlement à l’école en quelques chiffres

Selon le ministère, 383 830 élèves sont victimes de harcèlement sévère du CE2 au lycée, et il s’agit de plus de 700 000 en incluant les victimes de harcèlement modéré. De plus, parmi les collégiens, 4,5% d’entre eux avouent subir le cyber-harcèlement.

Le harcèlement est plus présent à l’école primaire (12% des élèves harcelés sévèrement ou modérément) qu’au collège (10%) et au lycée (3,4%).

Dans l’ensemble les enseignants et les familles sont peu informés face à ce phénomène. Deux écoles primaires sur dix sont mobilisées contre le harcèlement, et quatre collèges sur dix sont impliqués dans la sensibilisation.