Galette des rois : La chasse est ouverte

PARTAGER SUR

La nouvelle année commence et avec elle les bonnes résolutions. Et celle du régime ne risque pas de durer. L’Epiphanie, son fumet d’amande et de frangipane, est là, et Pâques pointe déjà le bout de son nez.Un nouveau cran de ceinture va devoir sauter. Après le foie gras et la bûche de Noël, c’est au tour de la galette des rois de faire son entrée sur nos tables. L’Epiphanie, ou la Théophanie,  c’est aujourd’hui, le 6 janvier, mais le tour de chauffe de dégustation des pâtisseries a déjà commencé depuis quelques jours pour les gourmets. Au chocolat, à la framboise, à la pistache, les essais gastronomiques s’enchainent en même temps que les kilos s’accumulent…

Traditionnellement, on couronne le roi deux semaines après noël. C’est dimanche que cette fête chrétienne qui célèbre la visite, la présentation et l’adoration de Jésus aux Rois Mages, se tient généralement en famille. Aujourd’hui la religion a laissé place, parfois, au simple plaisir de se retrouver.  Caché sous la table, un bout de chou assigne les parts du gâteau aux membres de la famille, et reçoit généralement par hasard la précieuse fève  avant de prendre maman ou mamie pour reine.

Recette de la galette des rois à la frangipane

Sur la base d’un Pithiviers, la galette à la frangipane est celle qui connait dorénavant le plus de succès. Pour la préparer (toujours les mêmes ingrédients de base) :

-1 ou 2 pâtes feuilletées selon la taille de votre moule
-125g de sucre
-60g de beurre
-2 ou 3 œufs (1 jaune pour dorer)
-150g de poudre d’amande
-1 gousse de vanille
-2 CS de rhum

D’abord, préchauffer le four à 200°C, puis mélanger le sucre, la poudre d’amande et le beurre mou avant de rajouter les graines de gousse de vanille, les œufs et le rhum.

Disposez le tout sur votre pâte, recouvrir avec la seconde, et 30 minutes au four.

N’hésitez pas à agrémenter votre préparation de cerises, pommes, pistaches et même de Nutella… Au gré de vos envies. Et bon appétit évidemment.