Être solidaire avec les familles monoparentales

PARTAGER SUR

Le réseau d’entraide “Parents solos et compagnie”, expérimenté dans plusieurs régions de France depuis début 2016, sera finalement étendu à l’ensemble du territoire à la rentrée prochaine.

En France, on compte en 2015 environ 1.76 millions de familles composées d’enfants de moins de 25 ans et d’un seul parent. En effet, la monoparentalité en France ne cesse de progresser depuis les années 60 et aujourd’hui, les familles monoparentales sont 2.5 fois plus nombreuses qu’en 1968.  

Dans ces familles, on retrouve souvent l’un des deux parents obligé d’élever seul son ou ses enfants en jonglant tant bien que mal entre vie professionnelle et vie familiale. Selon les chiffres de l’INSEE, seule la moitié des mères de familles monoparentales occupent un emploi à temps complet.

Si les difficultés financières s’accumulent, le temps de travail est quant à lui doublé, les parents sont souvent deux fois plus préoccupés et obligés de faire des concessionsEn 2016, le réseau “Parents solos et compagnie” souhaite donc venir en aide à ces papas et mamans. Ce projet ambitieux s’ajoute à d’autres mesures importantes telles que la Revalorisation de l’allocation de soutien familial (ASF) et la Garantie contre les impayés de pensions alimentaires (GIPA) mises en place par le gouvernement.

“Parents solos et compagnie”, un projet d’entraide

Le réseau de solidarité “Parents solos et compagnie” est expérimenté depuis janvier 2016 sur Paris, Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), Saint-Herblain (Loire-Atlantique), Lille Sud (Nord) et Clamecy (Nièvre). En partie financé par l’Etat à hauteur de 230 000 €, ce projet d’entraide est entièrement porté par 8 associations et de nombreuses familles.

L’objectif défendu par ce réseau et ses membres est double. En effet, dans un premier temps “Parents solos et compagnie” cherche à offrir un peu de répit aux parents solos afin qu’ils puissent alléger leurs charges de travail entre vie professionnelle et vie privée. Laurence Roussignol, Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes déclarait mardi, au cours de la journée de restitution et d’échanges autour de ce réseau, “Ce que les parents seuls réussissent, ils le payent au prix fort, au détriment de leur vie personnelle.”

Plusieurs actions sont donc mises en place comme le soutien scolaire, le parrainage et l’aide pour les départs en vacances, afin d’aider les petits et soulager les grands. La Ministre et les membres du réseau insistent également sur la nécessité aujourd’hui de changer notre mentalité et notre regard sur ces familles monoparentales.