De quoi nos enfants ont-ils besoin pour bien grandir ?

PARTAGER SUR

Dans une société où les enfants sont sans cesse confrontés à toutes sortes d’influences, à un rythme de vie toujours plus soutenu, comment les aider à bien grandir jour après jour?

La santé avant tout

Mais comment initier un enfant quand les parents, eux-mêmes, se posent des questions sur la prévention bucco-dentaire, l’équilibre alimentaire, la diversification alimentaire, la prévention des accidents de la vie courante, la dyslexie, l’obésité, le sommeil, etc. Les parents ont besoin de conseils sur la vaccination, l’allaitement, les premières dents, etc. Ces conseils sont très attendus par les jeunes parents.

Dès la petite enfance (c’est-à-dire de la naissance jusqu’à l’âge de six ans), la relation parent-enfant et les habitudes de vie en famille sont importantes. Le quotidien est un vrai parcours du combattant pour les parents et les jeunes enfants. Voici quelques exemples !

– L’alimentation équilibrée : il y a un léger recul par rapport à l’année 1999/2000 mais 12,1 % des élèves de 5-6 ans restent en surcharge pondérale et 3,1 % d’entre eux sont obèses.

– L’hygiène bucco-dentaire : à six ans, 7,5 % ont des dents cariées et non soignées. Les enfants doivent acquérir rapidement les bons réflexes d’hygiène bucco-dentaire au travers d’une visite chez le dentiste. Ce chiffre passe à 13 % chez les enfants qui mangent quotidiennement des boissons dites sucrées selon une étude sur la santé des enfants en grande section de maternelle effectuée en 2005-2006.

– La vue : les parents doivent conduire le ou les enfants chez l’ophtalmo. A six ans, un enfant sur 7 porte des verres correcteurs.

– Les accidents de la vie courante : chaque jour en France, 2 000 enfants de 0 à 6 ans sont les victimes, selon la Cellule Nationale d’Observatoire des Accidents de la Vie Courante et l’Institut National de veille sanitaire. 30 % des causes de mortalité des moins de 4 ans font suite à des accidents de la vie courante.

Guide pour la sécurité des enfant - contre les accidents domestiques

En 2009, 28 % de ces accidents concernaient des enfants de – de 9 ans. Ces accidents se sont produits majoritairement au sein de l’habitat de l’enfant avec 81 % des accidents pour les – de 4 ans et 42 % pour les 4-9 ans. Ils sont la conséquence directe de chutes pour 59 % dès moins de 9 ans, selon l’Institut de veille sanitaire 2010. Si 20 % de la population française pratiquait les gestes d’urgences, on estime que 10 000 vies par an pourraient être sauvées.

L’éducation

Face à un enfant qui jour après jour gagne en autonomie, s’affirme et construit sa personnalité, il est parfois difficile de savoir comment agir. Malheureusement, il n’existe pas de règle absolue en matière d’éducation ; tout est souvent question d’équilibre et de communication.

L’enfant a besoin d’être guidé : il ignore ce qui est le mieux pour lui. L’autorité, c’est ce qui permet à l’enfant d’assimiler les interdits fondamentaux liés à la sociabillisation. La frustration est une expérience indispensable au développement de l’enfant : pour vivre en société, il doit apprendre à renoncer à la satisfaction immédiate de tous ses désirs.

Il faut également garder à l’esprit qu’amour et autorité sont compatibles : l’un découle même de l’autre. En effet, c’est parce que vous aimez votre enfant que vous lui fixez des interdits, pour sa sécurité, son bien-être. Mettre des barrières sur le chemin de l’enfant, c’est aussi l’aider à avancer : un chemin balisé est rassurant, l’enfant gagnera en confiance, et sera mieux paré pour son autonomie. Sans autorité, l’enfant peut aussi se sentir négligé, abandonné.