A la montagne avec bébé !

PARTAGER SUR

Malgré le réchauffement climatique, les températures continuent de s’écrouler sous la barre du zéro. Quitte à geler, autant partir à la neige : au moins on peut skier ! Enfin, à partir d’un certain âge…

La montagne et bébé : un univers hostile

Pour se distraire en attendant de retourner à la mer, une solution : la montagne ! Censée nous « gagner » depuis un moment,  la dame blanche reste une énigme pas forcément accueillante pour l’être humain. Alors pour les enfants… Pour vivre « des sensations pures » en toute sécurité, mieux vaut être prévoyant !

Emmener les tout petits à la neige n’est pas forcément une bonne idée. Avant 1 an, il peut être dangereux de dépasser les 1200 mètres. A haute altitude, l’air se raréfie et la pression artériel augmente rapidement : difficilement supportable pour les plus jeunes.

Passé un an, on ne dépasse pas les 1800 mètres ! A partir de 2 ans, on peut monter plus haut (pour l’himalaya, mieux vaut attendre 7 ans) (ou plus tard) (ou jamais). En respectant toutefois certaines consignes : durant la montée, faites des pauses régulières, de façon à habituer le corps aux changements d’environnement. Pour la même raison, les télésièges et téléfériques, trop brutaux, sont proscrits jusqu’à 3 ans.

Pas de ski avant 3 ans

Bébé peut aller à la montagne : et pour y faire quoi ? Jusqu’à un an, n’imaginez pas l’enmener sur les pistes ! Il faut donc prévoir une personne pour le garder, les garderies des stations de ski étant souvent surchargées (quand il y’en a !). Prévoyez aussi un logement bien chaud, si l’enfant doit y passer toute la journée, et des jeux (après tout c’est les vacances !). Deux semaines à la montagne pour rester au chalet : ne serait-il pas mieux chez mamie ?

A un an, l’initiation au ski peut commencer. Les jardins de neige (filiale de l’école de ski) propose des petits ateliers découvertes pour s’adapter à la neige (luge, mini-ski,…).
Le ski véritable commence à 3 ans lors des cours dispensés par l’Ecole de Ski Française ou l’écolde Ski Internationale.

Tous en piste !

Danger numéro 1 sur les pistes : le froid ! Même (et surtout) lorsque l’enfant ne skie pas, le froid de la montagne le gagne ! Pour l’équipement, même chose que pour les adultes, mais en version « c’est obligé, si tu le mets pas tu ne sors pas, j’ai tout mon temps, on ne bougera pas, c’est un caprice, allez ! » : collants en laine, moufle, doudoune, après ski, sans oublier les kilos de mouchoirs pour les nez qui coullent.

Deuxième ennemi : le soleil ! Moins évident qu’à la mer, il est pourtant beaucoup plus dangereux sur la neige que sur le sable ! La crème solaire et indispensable, avec un indice supérieur à 10 si possible. Les lunettes de soleil, acheter chez un opticien plutôt qu’au « chamois Bondissant » local doivent être de catégorie 3 ou 4, et certifiées CE (norme européenne).

Un stick pour les lèvres (toute les deux heures) et une crème hydratante après soleil complèteront le dispositif.

Pour les sportifs débutants, évitez les sessions de plus de 3 heures continues.

Famille Plus Montagne

Enfants = imprévus. Autant se parer du mieux possibles, en emportant une quantité suffisante de lait, petits pots, médicaments… Les produits comme les personnels qualifiés sont plus difficiles à trouver en montagne, et souvent plus cher !

Afin de partir en toute confiance, vous pouvez recourir au label touristique Famille Plus Montagne, qui informe sur les stations offrant les meilleurs services pour la famille : activités à partir de 18 mois, garderie (à reserver d’avance !), services de soin…

La liste complète des stations de skis est disponible sur le site officiel de France Montagne : www.france-montagnes.com

Et si vous n’allez pas à la montagne, méfiez vous : la montagne pourrait venir à vous… (- 6° à Paris en janvier, mais qu’est-ce que ça veut dire !!!)